Les participants

ils participent à muzik’casting S.08

< retour au listing
Tu aimes Monsieur Martin ? Alors partage !
monsieur-martin-cover
monsieur-martin-cover

Monsieur Martin

CENTRE FRANCE
de Clermont-Ferrand - Style Variété française
44
Votes

Présentation

Où se cachent les monstres ? Dans l’ombre d’une chambre d’enfant ? Sous les lits ? Dans les recoins de Gotham ? Si les contes ne suffisent pas à recracher la dure réalité des enfances brisées, des os fendus, des peurs étouffantes, les chansons ont cette vertu, quasi thérapeutique, d’exorciser les pires démons. Mais peu s’y frottent, et il fallait bien venir du rap, dans le sillage de ses balles traçantes, pour en arriver à cette évidence. Ted l’Afro a grandi, laissant au passage sa peau sur des machines et des grosses guitares, une mue nécessaire et essentielle pour donner la vie à Monsieur Martin, chanteur acide et doux, auteur de l’intime et du cauchemar fasciné par la perte de l’innocence.

L’artiste a touché à tout et à tous, pour mieux enfoncer les portes, mieux écrire, mieux déconstruire, mieux inventer. Et mieux se recentrer. A l’heure électronique, il choisit une guitare acoustique aux accents ricains, un chaloupé à la Kings of Convenience, un mid tempo très gainsbourien, un violoncelle crissant et caressant, pour explorer les tréfonds de ses frères humains. Dexter à la plage, Ted Bundy au coin du feu, légiste cintré ou docteur Folamour, Monsieur Martin fait dans l’éprouvette éprouvante, en allant rechercher la genèse de l’horreur, la tristesse de l’amour absent, un truc caustique et paradoxal où il fait bon rire jaune d’une sauterelle sans pattes, d’un oisillon torturé, et de tout ce qui pourrait créer un vrai bon tueur en série. C’est la matière même du propos, détaché et élégant, écrit avec une vraie maestria, allongé sur un cachemire de cordes et de bois sec. Les premiers titres de cette nouvelle aventure forcent l’admiration, et il est aisé d’y voir les images d’un synopsis en gestation, le pitch glaçant et un peu excitant d’un futur voyage au bout de l’enfer.
Résultat, une série est en cours d’écriture, dont la bande-son s’écrit ces jours-ci, entre joggings à l’air pur et barreaux d’acier, en exerçant un métier aussi exaltant que curatif. C’est sans doute ici, dans sa peau d’éducateur sportif, que l’homme puise le sel de ses histoires, et de sa quête ultime. Monsieur Martin, saison 1, ou comment distinguer la lueur du Mal dans la pureté d’un regard d’enfant.
Flippant, mais terriblement émouvant.

organisateurs de l'événement